8 solutions pour ranger sa table à repasser

Noter cet article

Pendant des années j’ai détesté ma table à repasser, non pas à cause de la corvée de repassage, mais parce que c’était tellement désagréable d’aller l’extirper du placard. (Il fallait la soulever tout en étant penchée en avant, position horrible pour le dos, tout en essayant de ne pas heurter l’étagère, les portes puis les murs…) Mais ça, c’était avant !

J’ai donc cherché (pendant des années aussi) les solutions pour gérer le repassage dans les petits appartements : voici la liste !

Ranger une table de repassage classique :

la ranger dans un recoin, entre un mur et un meuble

Ce n’est pas follement esthétique, mais il n’y a pas besoin de soulever la planche pour la manipuler.

la suspendre :

Il existe de nombreux systèmes pour suspendre sa planche à repasser, certains évitent même d’avoir à mettre des vis dans sa porte. On peut bien sûr se débrouiller seul en utilisant simplement des crochets et des patères.

C’est cette solution que j’ai retenue, mais en version « invisible », puisque ma planche s’accroche à l’intérieur d’une porte de placard :

Il m’a fallu plusieurs années avant d’oser, j’avais peur que le poids n’abîme les charnières des portes, mais il n’y a aucun problème. En revanche, tous les placards ne s’y prêtent pas : il faut absolument qu’il soit solidement arrimé au mur, pour ne pas basculer, et que ses matériaux soient robustes. (Ici, tout le placard est en bois massif).

Ce que je trouve génial avec cette solution, c’est que je ne me fais plus mal au dos : quand je soulève la planche, mon dos est bien droit.

Je me demandais aussi si la planche ne risquait pas de voltiger quand on ouvre la porte brusquement, mais non, son propre poids la maintient bien.

la cacher derrière les rideaux :

C’est une idée toute simple mais qui se prête bien aux tout petits appartements. La table à repasser reste à portée de main, n’occupe pas de place dans le placard et disparaît sur commande. En plus, on se souvient que de larges rideaux donnent l’impression d’élargir la fenêtre…

Les tables de repassage « escamotables » :

amovible dans un tiroir :

L’idée est séduisante, Ikea en a proposé il y a quelques années, je viens d’en voir chez Leroy Merlin, mais j’ignore si c’est vraiment pratique et solide. Si tu as testé ce système, ton avis est bienvenu dans les commentaires !

amovible dans un meuble mural : 

Certains hôtels proposent ce type de solution, où la planche se déploie quand on ouvre un cadre. La seule fois où je m’en suis servie, j’ai été gênée par la petite taille de la planche et sa hauteur qui ne me convenait pas.

Les solutions de repassage alternatives :

mini-planche à poser sur une table :

En choisissant une petite planche à repasser, on résout les problèmes de stockage : elle est légère et facile à glisser dans n’importe quel rangement. J’ai un coup de coeur pour le modèle Twisbee, très bien pensé (moi non plus je n’utilise jamais la partie pointue de ma table à repasser !)

tapis de repassage :

Encore plus compact, il existe des tapis (ou nappes) de repassage, à poser sur une table et qui protègeront le bois de la chaleur du fer (attention quand même pour la vapeur). Autant, c’est mon rêve de pouvoir un jour repasser les nappes sur une grande table, autant au quotidien pour les chemises, j’ai l’impression que ça créerait des faux plis…

meuble de repassage :

Et enfin, plutôt que de cacher sa table à repasser, pourquoi ne pas l’assumer ?

On peut acheter un « meuble de repassage », voire le fabriquer soi-même (tuto de Christelle ici) à partir d’un meuble existant. J’ai une préférence pour la deuxième solution, parce que :

_ on va pouvoir réfléchir à la hauteur et la forme qui nous conviennent le mieux

_ on n’hésitera pas à retirer la housse pour la faire sécher ou la laver (le meuble n’étant pas microperforé, la vapeur va s’y condenser)

Et toi, ta planche à repasser, où la ranges-tu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.