Comment visser des patères sur une porte creuse ?

Noter cet article

Dans la catégorie des aménagements malins, il ne faut pas négliger les portes : on peut y installer des patères, un miroir, y accrocher le balai, etc. Sauf que la plupart des portes d’intérieur sont creuses (« alvéolaires ») et nécessitent un processus de fixation adapté.

Tout d’abord, avant de parler des solutions de vissage, il existe des solutions sans vis qui pourraient te convenir :

_ les crochets à suspendre au haut de la porte. Nous y avons renoncé car la porte a très peu de jeu et on ne voulait pas qu’elle frotte.
_ la colle ou les adhésifs. Nous ne voulions pas de fixation irréversible, nous avons donc testé des adhésifs « retirables » : nos patères étaient trop lourdes, après deux décrochages nous avons décidé de visser.

Il y a plusieurs méthodes de vissage selon le poids que devra supporter la porte. Pour les comprendre, il faut savoir comment est constituée une porte alvéolaire :

_ un cadre en tasseaux, de quelques centimètres de large
_ un remplissage en carton alvéolaire
_ deux fines plaques de MDF qui peuvent être lisses (on parle alors de porte isoplane) ou moulurées (on parle de porte postformée)
_ dernière information : une porte standard fait 40mm d’épaisseur : donc la taille des chevilles ne doit pas dépasser 32mm, sous peine de traverser entièrement la porte !

Solution 1 : Faible poids, chevilles « tous matériaux »

Pour des vêtements légers, ou dans notre cas des serviettes de bain, des chevilles à expansion en plastique suffisent. L’intérêt, c’est que ça ne coûte que quelques euros.
Pour la mise en œuvre, c’est comme pour l’étagère et la lampe en applique :
_ on trace les repères
_ on perce. Ici, il faut percer lentement et ne pas s’appuyer sur la perceuse, pour ne pas traverser complètement la porte ! Je me suis sentie plus à l’aise pour contrôler ma perceuse en utilisant une mèche à béton plutôt qu’une mèche à bois. J’ai réglé la bague de couple sur 4 (couple réduit donc) et j’ai procédé par pressions légères sur la gâchette. Dès qu’on passe à travers le placage en MDF, il faut s’arrêter.
_ On place les chevilles
_ On visse les supports
_ On place les patères

Solution 2 : Poids intermédiaire, chevilles « Molly »

Les chevilles à expansion métalliques (la référence étant la marque Molly) supporteront plus de poids, parce qu’elles créent une plus grande surface d’appui sur le placage. (Attention toutefois, ici ce n’est pas la cheville qui risquerait de céder mais bien le placage. Les poids maximum indiqués sur l’emballage des chevilles ne sont pas valables dans cette situation)
Ces chevilles doivent être mises en œuvre avec une pince spécifique, qui vaut une vingtaine d’euros.

Solution 3 : Poids élevé, vissage dans les tasseaux latéraux

Pour accrocher une planche à repasser par exemple, il vaut mieux que les supports soient fixés dans les tasseaux latéraux, beaucoup plus solides. Dans ce cas, on visse les patères (ou autre système d’accrochage) dans une planche horizontale, qui sera elle-même vissée de part et d’autre de la porte dans les tasseaux.

Et toi, est-ce que tu utilises tes portes comme rangements ? Quelle(s) technique(s) de fixation as-tu utilisé ?

Envoyer un message