Les étapes essentielles pour une pose de parquet flottant

Noter cet article

Pour des raisons de rénovation ou de construction, vous pouvez penser à la pose de parquet flottant. En effet, il est une forme de revêtement du sol que beaucoup de personnes apprécient. Il s’adapte à tous les styles d’intérieurs. Certes, il existe des professionnels pour vous aider à les poser, mais le faire n’est pas aussi une activité compliquée. Pour cela, nous vous exposons les étapes essentielles pour réaliser une pose de parquet flottant.

Il faut apprêter le sol

Pour commencer, il faudrait que le sol soit bien préparé. En effet, il doit être plat, sec, sain et surtout propre. Au passage, vous devez contrôler sa planéité en vous servant d’une règle des maçons. À cette étape, vous devez vous assurer que les bosses ainsi que les creux ne dépassent pas les 2 mm de taille entre la règle et le sol. Pour finir la préparation, il vous reste à vérifier la compatibilité du sol avec le parquet.

Préparez la pose

Ici, vous allez démonter les portes et débarrasser la chambre de tous les meubles encombrants. À sa suite, déballez les lames des différents paquets histoire de les mélanger de telles sortes que les nœuds ne soient pas au même endroit. Cela rendra plus harmonieuse la pose.

Passez à la pose de sous-couche

Pour conférer une isolation phonique et thermique au sol, il est important que vous lui poser la sous-couche. Mais avant tout, vérifiez si elle n’est pas intégrée aux lames. Sinon, privilégiez-les sous couche résiliente à placer au ras des murs de sorte qu’elles soient perpendiculaires au sens de la pose des lames. De plus, mettez des cales de dilatation sur au moins 50 cm du mur.

Disposez la première lame

Dans un angle de la pièce, commencez par disposer la première lame dans un angle de votre pièce. Pour les planches soient montées du bon côté, veuillez à ce que les languettes leur permettent d’éclipser. 1/3 c’est la mesure dont vous devez vous assurez que la dernière lame e la rangée est avant de poursuivre, sinon vous rééquilibrez. Autrement, le rendu ne sera pas optimal juste parce que ladite lame du bout serait petite. À la suite de ceci, vous pouvez commencer par poser le restant des parquets en suivant le même cheminement. Mais tâchez de rester dans le prolongement des précédentes rangées.

La pose de la dernière ligne

Le processus de la pose des parquets flottants ne change pas, mais rassurez-vous d’alterner les jonctions de ligne en ligne. Vers la fin des poses, vous serez obligé à couper sur longueur les lames. Pour cela, il vous faut connaitre la mesure qui sépare la dernière rangée et le cale de dilatation. En vous servant d’une scie sauteuse ainsi qu’une tire lame, vous couperez facilement cette dernière.

La phase des finitions

Après avoir fini la pose des parquets flottants, il vous reste à passer au retrait des cales de dilatation sans oublier de réduire les débords de la sous-couche. Ce faisant, il ne vous reste qu’à poser les plinthes. À cet effet, il faut les découper à l’aide d’une scie à dos après les avoir bien mesurés. Ensuite, servez-vous de la colle en bois pour les coller conte le mur. Pour finir, laissez-lui le temps de sécher.

Envoyer un message